Toggle search bar

WxT Language switcher

RRPC bulletin – v2 n3 juillet 2019

Date
Le volume
2
Nombre
3

Appel à tous les gestionnaires et les groupes d'intendants de rivières!

Ce bulletin vous est offert par le Comité de planification technique du Réseau des rivières du patrimoine canadien (RRPC); il se veut une tribune grâce à laquelle les gestionnaires et les groupes d'intendants des rivières du patrimoine peuvent communiquer leurs bons coups et établir des liens d’un bout à l’autre du Canada. 

Les volumes précédents du Bulletin du RRPC sont disponible sur notre site web.

Bonne Journée nationale des rivières canadiennes!

Des enfants participent à une course de bateaux artisanaux à Kimmirut, au Photo : Gouvernement du Nunavut
Des enfants participent à une course de bateaux artisanaux à Kimmirut, au Nunavut Photo : Gouvernement du Nunavut

La Journée nationale des rivières canadiennes est une célébration annuelle qui a lieu le deuxième dimanche de juin afin de mieux faire connaître au public l’importance de préserver le patrimoine et la santé des rivières du Canada. Du Yukon à l’Île-du-Prince-Édouard, des activités sont organisées pour commémorer l’importance culturelle, historique et récréative des vastes et puissants cours d’eau du pays : nettoyage des rives, projets de mise en valeur du poisson, sorties éducatives, pique-niques, canothons, navigation en canot de voyageurs, promenade dans la nature ou randonnée à vélo le long des rivières. La Journée nationale des rivières canadiennes tire son origine de la Journée des rivières de la Colombie-Britannique, créée il y a près de 40 ans par Mark Angelo, défenseur des rivières de renommée internationale.

Comment avez-vous célébré la Journée nationale des rivières canadiennes? Faites-le-nous savoir sur Twitter à @RivieresCdn, ou sur Instagram à @CanadianHeritageRiversSystem.

Journée des rivières et des océans de Yellowknife

"Le soleil brillait et la température s’est réchauffée juste à temps pour la Journée des rivières et des océans, tenue le 11 juin dernier à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest. L’activité annuelle vise à enseigner la gestion de l’eau aux élèves de la région, de la maternelle à la 5e année. Les élèves ont fait le tour de 10 stations éducatives où ils ont pu en apprendre davantage sur l’archéologie et les effets de l’érosion des côtes, la biologie des poissons et la chimie de l’eau. L’organisation de la Journée est possible grâce à des partenariats entre le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, le ministère des Pêches et des Océans et des organisations locales comme Ecology North. Pour en savoir davantage, visitez le site suivant (en anglais seulement) : https://www.nwtwaterstewardship.ca/commoutreach."

Des enfants se sont informés sur la biologie des poissons en procédant à une dissection à l’occasion de la Journée des rivières et des océans, qui a eu lieu le 11 juin, à Yellowknife.   Photo : gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
Des enfants se sont informés sur la biologie des poissons en procédant à une dissection à l’occasion de la Journée des rivières et des océans, qui a eu lieu le 11 juin, à Yellowknife. Photo : gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Journée des lieux patrimoniaux du Canada

Le 6 juillet 2019, faites un voyage dans le temps en visitant des lieux historiques de tout le pays. Visitez nos rivières du patrimoine dès aujourd’hui. À chaque lieu son histoire : choisissez le vôtre. Cliquez ici pour lire nos récits sur le patrimoine.

Historic places day

Vous êtes un gestionnaire ou un groupe d’intendance d’une rivière patrimoniale canadienne? Vous avez organisé une activité pour votre rivière? Si vous avez répondu « Oui » à ces deux questions, communiquez avec nous à notre *nouvelle* adresse électronique, pc.rivieresdupatrimoine-heritagerivers.pc@canada.ca, et nous publierons votre message sur les pages du Réseau des rivières du patrimoine canadien sur Twitter, Facebook et Instagram.

Niimaamaa à Niizhoziibean

Niizhoziibean à La Fourche  Photo : TheForks.com
Niizhoziibean à La Fourche Photo : TheForks.com

La Fourche est l’endroit le plus connu le long de la rivière Rouge, au Manitoba : c’est là que les rivières Rouge et Assiniboine se rencontrent, et il sert de lieu de rassemblement depuis des milliers d’années. En 2018, à la suite d’une cérémonie traditionnelle de baptême de noms célébrée par des aînés locaux, le point le plus au sud de La Fourche a été officiellement nommé Niizhoziibean (en anglais seulement). ce qui signifie « deux rivières » en langue ojibwée. On rend ainsi hommage au patrimoine autochtone de la région et à l’importance historique des rivières Rouge et Assiniboine.    

Nimaamaa, vue de l'ouest Photo : gouvernement du Manitoba
Nimaamaa, vue de l'ouest Photo : gouvernement du Manitoba

Niizhoziibean est en cours de réaménagement et fera l’objet de travaux d’une valeur de 1,2 million de dollars, notamment pour l’installation de Niimaamaa, sculpture emblématique du site créée par une équipe d’artistes, dont K. C. Adams, Jamie Isaac et Val Vint. Niimaamaa, qui signifie « ma mère » pour les locuteurs cris, ojibwés et métis, est une sculpture stylisée d’une femme enceinte représentant la maternité, la Terre mère et les nouveaux départs (en anglais seulement). Niimaamaa, contemplant l’horizon entre l’eau et le ciel, s’agenouille pour accueillir le soleil de l’Est, tandis que ses sept mèches de cheveux en cascade rappellent au spectateur les sept enseignements sacrés : amour, respect, courage, humilité, honnêteté, sagesse et vérité. Les cours des rivières Assiniboine et Rouge sont tracés à l’intérieur de ces mèches; les visiteurs peuvent voir leur reflet dans le métal très poli de la sculpture, ce qui leur rappelle leur responsabilité de protéger la terre. Pour en apprendre davantage sur la signification de Niimaamaa, visitez la sculpture en personne ou consultez le site theforks.com/attractions/niimaamaa (en anglais seulement).

La rivière Humber célèbre ses 20 ans en tant que rivière du patrimoine canadien!

Cette année, la rivière Humber célèbre le 20e anniversaire de sa désignation à titre de rivière du patrimoine canadien. En 1999, ce cours d’eau a été officiellement inscrit au Réseau des rivières du patrimoine canadien en raison de son patrimoine humain historique et de sa contribution fondamentale au développement du pays, de même que pour ses valeurs récréatives.

Cet anniversaire marque une étape importante et témoigne du dévouement de l’Office de protection de la nature de la région de Toronto et des membres de la collectivité à célébrer, à protéger et à restaurer les caractéristiques culturelles, naturelles et récréatives de la rivière. Les partenaires et les intervenants de l’Office, de même que les collectivités situées dans le bassin versant de la rivière Humber et même d’autres collectivités, prendront part aux festivités.

Début des festivités entourant l’anniversaire de la rivière Humber à la Collection McMichael d’art canadien, à Kleinburg (Ontario). Photo : Office de protection de la nature de la région de Toronto
Début des festivités entourant l’anniversaire de la rivière Humber à la Collection McMichael d’art canadien, à Kleinburg (Ontario). Photo : Office de protection de la nature de la région de Toronto

Points saillants du programme de célébration du 20e anniversaire

Événement de marque sur la rivière Humber

  • Humber en canot – 8 septembre, 2019 : Cet événement de marque annuel organisé par l’Office de protection de la nature de la région de Toronto pour célébrer le riche patrimoine de la rivière Humber donne la chance à la collectivité de pratiquer le canot gratuitement et permet aux nouveaux canoteurs d’explorer la rivière. Des spectacles, des activités familiales, des kiosques de fermiers urbains, des cantines roulantes, des randonnées pédestres et bien plus encore sont au programme. Détails à l’adresse suivante : https://trca.ca/event/humber-by-canoe-2/?instance_id=4583 (en anglais seulement).

Activités pour célébrer les bassins hydrographiques

  • Lancement des activités à la Collection McMichael d’art canadien – 12 avril, 2019 : En partenariat avec la Collection McMichael d’art canadien, l’Office de la protection de la nature de la région de Toronto a organisé une activité spéciale pour marquer le début des célébrations du 20e anniversaire. Des conférenciers spéciaux sont venus parler de l’importance de la désignation de la rivière et ont invité tous les participants à se joindre aux festivités de cette année. Ayant comme toile de fond l’art canadien local, l’activité a commencé par une bénédiction autochtone et un mot de bienvenue de l’aîné Garry Sault, de la Première Nation des Mississaugas de New Credit. Parmi les conférenciers présents lors du lancement figuraient, entre autres, l’honorable Elizabeth Dowdeswell, lieutenante-gouverneure de l’Ontario, Jennifer Innis, présidente du conseil d’administration de l’Office, John Mackenzie, chef de la direction de l’Office, Stephen Lecce, député provincial de King–Vaughan, et Linda Jackson, conseillère régionale de la Ville de Vaughan. 
  • Course d’enfants pour la nature – 15 juin, 2019 : Organisée en partenariat avec WWF-Canada, la Course d’enfants pour la nature (Kids’ Run for Nature) est une course amusante qui valorise l’activité physique chez les enfants et permet de recueillir des fonds pour la nature, tout en aidant à protéger la rivière Humber et la faune pour les générations futures. Détails à l’adresse suivante : https://trca.ca/event/kids-run-nature-brampton/?instance_id=4439 (en anglais seulement).
  • Festival agricole de Black Creek – 20 juillet, 2019 : Pour une 7e année, le festival agricole annuel de Black Creek (Black Creek Community Farm Festival) aura lieu à l’une des quatre fermes urbaines de l’Office de la protection de la nature de la région de Toronto dans le bassin hydrographique de la rivière Humber. La population est invitée à vivre l’expérience de la ferme et à célébrer l’agriculture locale et urbaine en participant à des activités familiales amusantes et en achetant des légumes biologiques frais ainsi que de la délicieuse pizza cuite au feu de bois. Détails à l’adresse suivante : https://yoursay.ca/humber-river/key_dates#14753 (en anglais seulement).
  • Plantation près du cours supérieur de la rivière Humber – 21 septembre, 2019 : Cet automne, les membres de la collectivité de Richmond Hill sont invités à se joindre à l’Office de la protection de la nature de la région de Toronto aux portes du petit parc Humber pour planter des fleurs sauvages indigènes près du cours supérieur du bras est de la rivière Humber. Détails à l’adresse suivante : https://yoursay.ca/humber-river/key_dates#14753 (en anglais seulement)

Projets commémoratifs

  • Musée mobile de la rivière Humber : Le musée mobile a vu le jour grâce à une collaboration entre le village des pionniers de Black Creek et le service d’archéologie de l’Office de la protection de la nature de la région de Toronto. Les artefacts archéologiques et les vestiges de l’époque des pionniers exposés dans ce musée permettent de se renseigner sur l’histoire de la rivière Humber et créent une expérience visuelle qui fait le pont entre le passé, le présent et l’avenir du cours d’eau. Les citoyens sont également invités à raconter leurs récits sur la rivière Humber dans le livre relié du musée ou en ligne à l’adresse suivante : https://yoursay.ca/humber-river (en anglais seulement).
  • Jardin de découvertes : L’Office de la protection de la nature de la région de Toronto et ses partenaires travaillent actuellement à la création d’un milieu thérapeutique au camp Bolton, dans la ville de Caledon, qui offrira aux gens un espace favorisant la santé et le bien-être mentaux, émotionnels et physiques. On encouragera la participation des communautés autochtones à la conception et à la construction du jardin. 
  • Carte numérique des récits de la rivière Humber : Lancée en partenariat avec Parcs Canada, cette carte interactive en ligne (Humber River Digital Story Map) contient des faits et des histoires illustrant diverses caractéristiques naturelles, culturelles et récréatives du bassin versant.

Sept faits intéressants sur la rivière Humber

Famille participant à l’activité Humber en canot au parc Kings Mill, à Toronto. Photo : Office de protection de la nature de la région de Toronto
Famille participant à l’activité Humber en canot au parc Kings Mill, à Toronto. Photo : Office de protection de la nature de la région de Toronto
Migration vers l’amont du saumon de l’Atlantique au barrage Old Mill. Photo : Jeff Dickie, Office de protection de la nature de la région de Toronto
Migration vers l’amont du saumon de l’Atlantique au barrage Old Mill. Photo : Jeff Dickie, Office de protection de la nature de la région de Toronto
  • L’endroit emblématique associé à la désignation de la rivière Humber est le sentier du Portage de Toronto, une voie de transport et de commerce historique qui suit la rivière Humber du lac Ontario jusqu’au marais Holland, puis va du lac Simcoe à la baie Georgienne. Ce sentier a été très utilisé par les collectivités autochtones et les pionniers européens.
  • La rivière Humber a été la première rivière urbaine à être intégrée au Réseau des rivières du patrimoine canadien. Il s’agit du seul cours d’eau du Réseau accessible par métro!
  • Le bassin versant de la rivière Humber comprend des preuves archéologiques de plus de 12 000 ans d’histoire autochtone et plus de 750 sites archéologiques.  
  • Parmi les habitants de la rivière Humber, on compte la famille Eaton (fondateurs des grands magasins Eaton), Lucy Maude Montgomery (auteure de Anne... La maison aux pignons verts), Conn Smythe (principal propriétaire des Maple Leafs de Toronto de 1927 à 1961) et James Henry Fleming (première personne à avoir bagué un oiseau sauvage au Canada).
  • En 1954, l’ouragan Hazel a frappé le sud de l’Ontario, provoquant des inondations dans de nombreuses collectivités en raison du débordement des rivières, y compris la rivière Humber. Au total, 285 millimètres de pluie sont tombés en seulement 48 heures. L’ouragan a détruit 20 ponts et des centaines de maisons, causé 81 décès et laissé 4 000 personnes sans abri. C’est de cette dévastation qu’est né l’Office de protection de la nature de la région de Toronto et son héritage en matière de conservation des bassins hydrographiques, de prévision des inondations et d’avertissement des résidents.
  • Le territoire visé par l’Office compte plus de 230 kilomètres de sentiers dans 16 grands réseaux (gérés par l’Office et ses partenaires) qui s’étendent dans le bassin versant de la rivière Humber. Ces sentiers traversent diverses régions comme la moraine d’Oak Ridge, l’escarpement du Niagara, les marais Humber et la savane de chênes des teinturiers, et offrent aux visiteurs une expérience unique en pleine nature!
  • Avec ses 1 800 km de cours d’eau et ses 600 plans d’eau, dont des ruisseaux, des marais et des lacs où vivent 43 espèces de poissons, la rivière Humber est l’endroit de rêve pour les pêcheurs à la ligne! À l’automne, des foules s’y rassemblent pour assister à la migration automnale du saumon de l’Atlantique, qui remonte la rivière Humber pour se reproduire. Ce n’est que tout récemment que les saumons ont commencé à revenir dans la rivière, après avoir disparu de la région en raison de la dégradation de l’habitat et des obstacles à la migration.

Venez rencontrer les gestionnaires des rivières du RRPC : Office de protection de la nature de Toronto et de la région

L’Office, un des 36 offices de protection de l’Ontario, agit comme gestionnaire de la rivière Humber au nom du Réseau. Établi en vertu de la Loi sur les offices de protection de la nature, il a pour mission de protéger, de conserver et de restaurer les ressources naturelles, et de développer des collectivités résilientes grâce à l’éducation, à l’application de la science, à la mobilisation communautaire, à l’excellence du service et à la collaboration avec ses partenaires. La compétence de l’Office s’étend sur 3 467 kilomètres, y compris neuf bassins hydrographiques et le secteur riverain du lac Ontario.

D’une superficie de 911 km2, le bassin de la rivière Humber est le plus grand bassin hydrographique du territoire géré par l’Office. Le bras principal de la rivière s’étend sur 126 km depuis sa source, soit de l’escarpement du Niagara jusqu’au lac Ontario, où vivent plus de 931 000 personnes.

Depuis 1999, l’Office collabore avec des partenaires municipaux et communautaires, des résidents du bassin versant et des collectivités autochtones pour mener plusieurs initiatives inspirées ou appuyées par le Réseau qui visent à protéger, restaurer et célébrer la rivière Humber. Voici quelques-unes de ses réalisations :

  • Plans détaillés du bassin versant de la rivière Humber.
  • Répertoire primé des ponts patrimoniaux de la rivière Humber.
  • Lancement du programme de sentiers partagés.
  • Humber en canot, événement annuel de marque qui invite la population à célébrer le patrimoine et les loisirs aquatiques.
  • Soutien aux activités communautaires sur le patrimoine.
  • Projets communautaires de restauration. 

L’engagement ferme de l’Office à mobiliser la collectivité ainsi qu’à protéger et à améliorer les espaces naturels garantit que la rivière Humber demeurera entretenue et célébrée régulièrement dans toute la région.