Toggle search bar

WxT Language switcher

Rivière Humber

Désignée


Province
Ontario
Length
100km

Patrimoine naturel

Le patrimoine naturel de la rivière Humber, bien qu’il ne fasse pas partie de la désignation, est certainement unique. La rivière est un important couloir de migration pour les papillons monarques et les oiseaux chanteurs migrateurs. La Humber traverse la moraine d’Oak Ridges , l’escarpement du Niagara, les marais Humber (les trois sites sont en anglais seulement) et la ville de Toronto avant de se jeter dans le lac Ontario. Environ 45 % du bassin hydrographique est urbanisé et le reste est en bonne partie à vocation agricole.

Le parc High, à Toronto, abrite l’un des derniers habitats de savane de chênes noirs ainsi qu’un habitat de prairie relique. Le bassin hydrographique Humber renferme une espèce vulnérable à l’échelle nationale, la buse à épaulettes, et plus de 50 espèces de poissons, et fournit un milieu humide de grande qualité à différentes espèces d’oiseaux.

Patrimoine culturel

De nombreuses traces archéologiques indiquent que la rivière Humber est occupée par l’humain depuis près de 10 000 ans. Les Premières Nations ont aménagé le sentier Carrying Place, qui relie le lac Ontario aux Grands Lacs d’amont, aménagement qui aurait attiré dans la région des commerçants et des explorateurs européens à leur arrivée au 17e siècle, et mené à sa désignation de lieu historique national.

Les premiers colons européens de Toronto étaient des commerçants et des missionnaires français, qui sont demeurés dans la région jusqu’en 1793, époque marquée par le début de la colonisation britannique. Toutefois, ce n’est qu’après la guerre de 1812 que la colonisation du bassin a véritablement commencé.

Patrimoine récréatif

Le bassin hydrographique de la rivière Humber est en quelque sorte une oasis récréative dans la région la plus urbanisée du Canada. Des terres publiques occupent environ 11 % du bassin hydrographique et comportent plusieurs réseaux de sentiers, dont le sentier patrimonial de la vallée Humber (en anglais seulement) et le sentier partagé (en anglais seulement) qui est agrémenté d’une série de panneaux d’interprétation qui racontent les histoires des Premières Nations, de la traite des fourrures, de l’établissement et de l’industrialisation dans la région.

Le camping, la pêche, le canotage, le pique-nique, la randonnée pédestre, la baignade, le ski de fond, l’observation de la nature et l’éducation écologique sont autant d’activités qu’il est aisé de réaliser dans la région.

Fait intéressants

La publication Crossing the Humber: the Humber Heritage Bridge Inventory (en anglais seulement), qui rend compte d’un inventaire réalisé par la Humber Watershed Alliance, fournit de l’information détaillée sur les 33 ponts qui enjambent la rivière Humber.

Gestionnaires de rivières

La Toronto Region Conservation Authority (en anglais seulement) gère ce bassin hydrographique du Réseau des rivières du patrimoine canadien, et la Humber Watershed Alliance, un organisme bénévole, est responsable de la mise en œuvre du plan d’action du bassin hydrographique à l’échelle de la collectivité.

Découvrir plus

Désignation

La rivière Humber a été désignée au Réseau des rivières du patrimoine canadien en 1999 pour sa valeur culturelle et ses qualités récréatives exceptionnelles. Son parcours traverse une riche mosaïque de forêts caroliniennes, de méandres, de fermes et de moulins abandonnés, et elle sillonne la zone urbaine la plus vaste du Canada, soit la région métropolitaine de Toronto. Un réseau de corridors de verdure le long des berges de la rivière préserve l’esprit du sentier historique Toronto Carrying-Place Trail et fournit une oasis urbaine aux 5 millions de citoyens de cette ville.

Histoires de réussite

La rivière Humber – Promouvoir le patrimoine culturel

Une alliance déterminée

La Humber Watershed Alliance travaille depuis près de deux décennies à la préservation et à la protection du patrimoine écologique, historique et culturel de la rivière Humber dans le secteur ouest de Toronto. Cette alliance remarquable de bénévoles regroupe des résidents, des élus, des groupes communautaires, des organismes gouvernementaux et des entreprises locales. Leurs efforts ont mené à la désignation de la rivière Humber comme rivière du patrimoine canadien en 1999.

Une rivière urbaine remarquable

La rivière Humber est l’une des premières rivières urbaines désignées et elle demeure la seule rivière du patrimoine canadien desservie par une station de métro!

Une intendance primée

En 2011, deux grands projets ont valu à l’alliance un prix de la fondation Héritage Canada. Le répertoire des ponts patrimoniaux de la rivière Humber (site en anglais seulement) fait l’inventaire de 33 ponts sur la rivière Humber. C’est l’un des répertoires de ce type les plus complets au Canada, et il illustre clairement l’état des infrastructures patrimoniales de la rivière Humber. Ce répertoire aide l’alliance à protéger les ressources culturelles de la rivière.

Les récits entourant la rivière

Le deuxième projet primé est le Sentier partagé (en anglais seulement) : le parc historique de Toronto. Le Sentier partagé suit les méandres naturels de la rivière. Des panneaux d’interprétation détaillés et une dizaine de cercles thématiques racontent l’histoire du patrimoine autochtone de la rivière, la traite des fourrures et les impacts environnementaux de l’industrie hydraulique.

Ces deux importants projets ont mené à la création de nouveaux partenariats et à une plus grande sensibilisation du public en regard du rôle de la rivière dans le développement de Toronto.

Le relevé de notes de la rivière

L’alliance surveille plus d’une vingtaine d’indicateurs pour produire des « relevés de notes » périodiques du bassin hydrographique. Ces relevés de notes donnent une évaluation de la façon dont les ressources patrimoniales et la topographie sont protégées. Ils portent sur l’état de santé de la végétation naturelle, des poissons et de la faune, et apportent des réponses à des questions importantes. Par exemple, dans quelle mesure les eaux de la rivière sont-elles propres à la baignade? Quel est l’engagement du public dans l’intendance de la rivière?

L’alliance a récemment accordé la note « C » ou « passable » à l’état de santé du bassin hydrographique.

Les faits concernant la rivière Humber

La rivière Humber a été désignée rivière du patrimoine canadien pour ses valeurs historiques et récréatives. Située dans une zone de transition entre la région forestière des Grands Lacs et du Saint-Laurent au nord et la région forestière des feuillus (carolinienne) au sud, la rivière Humber abrite des espèces communes aux deux régions. Quatre cent-soixante-treize (473) sites archéologiques y ont été répertoriés par le ministère ontarien de la Citoyenneté, de la Culture et des Loisirs. Ces sites témoignent de toutes les époques de l’occupation humaine du bassin hydrographique de la rivière Humber.

Texte de la plaque

Les plaques des rivières du patrimoine canadien offrent un bref coup d’œil sur les raisons pour lesquelles une rivière a été désignée dans le système. Elles sont souvent situées à proximité de l'un de ses sites historiques importants et mettent en valeur certaines des valeurs naturelles, culturelles et récréatives les plus importantes de la rivière.

Rivière Humber texte de la plaque

La rivière Humber - Le basin hydrographique de la rivière Humber, le plus grand réseau fluvial de la région de Toronto, recouvre une superficie de 908 kilomètres carres. La rivière Humber prend sa source dans la moraine d’Oak Ridges et de l’escarpement du Niagara; elle traverse ensuite des habitats naturels exceptionnels dans des paysages ruraux et urbains jusqu’au lac Ontario. Il y a au moins 12 000 ans, ce bassin servait de demeure aux peuples autochtones. Ils y avaient aménagé une route terrestre, le long du corridor de la rivière, vers l’interieur du pays. Par la suite, les explorateurs et les colonisateurs européens ont suivi cette route, qu’on appelait le sentier de passage de Toronto. Aujourd’hui, la Humber offre des possibilités récréatives et éducatives, ainsi qu’une retraite spirituelle, à des milliers de personnes de différentes cultures. Cette plaque marque la désignation de la rivière Humber comme rivière du patrimoine canadien et elle honore les gens – d’hier, d’aujourd’hui et de demain – qui se sont efforcés de protéger et d’améliorer les ressources patrimoniales et récréatives de la rivière Humber.