Toggle search bar

WxT Language switcher

Carte de l'histoire

Chaque carte narrative d’une rivière du patrimoine canadien comporte diverses représentations visuelles de données géospatiales, du texte, des photos, des vidéos et des liens externes.

Voir la carte

Patrimoine naturel

Peu de rivières du RRPC ont fait l’objet d’autant d’interventions humaines. L’actuelle voie navigable Rideau est une suite de lacs et de marais étroits reliant la ville d’Ottawa au lac Ontario; les méandres, les rapides et les berges d’autrefois ont été absorbés par le réseau d’écluses mis en place au 19e siècle. La voie navigable demeure cependant l’habitat d’une faune abondante. Maskinongé, achigan à grande bouche, brochet, tortue serpentine, loutre, cerf, castor, rat musqué, vison, renard, huard, canard, bernache du Canada, grand héron, balbuzard pêcheur, faucon et couleuvre nord-américaine ne sont que quelques espèces ayant pour habitat la voie navigable Rideau.

La voie navigable Rideau traverse les imposantes formations géologiques du Bouclier canadien et les prés ondulants des terres agricoles. On y voit des falaises abruptes, des affleurements rocheux et des berges en pente douce.

Patrimoine culturel

Le canal Rideau est le plus ancien réseau navigable au fonctionnement ininterrompu en Amérique du Nord. Il témoigne de l’ingéniosité et de la persévérance du lieutenant-colonel John By et des autres personnes engagées dans sa construction. Cette route commerciale, construite de 1827 à 1932 pour assurer la sécurité du transport à partir de Montréal vers le sud en cas de guerre contre les États-Unis, n’a jamais été attaquée. Le 47 écluses et plusieurs bâtiments connexes d’origine subsistent encore de nos jours. De nombreux musées de communautés riveraines nous permettent de découvrir le patrimoine culturel de ce lieu historique national du Canada, aussi reconnu comme site du patrimoine mondial par l’UNESCO.

Patrimoine récréatif

La voie navigable Rideau est une destination prisée des plaisanciers en Amérique du Nord. Les écluses sont encore activées par les treuils d’origine. Les plaisanciers doivent payer un droit de passage pour traverser les écluses et se munir d’un permis d’amarrage s’ils souhaitent y passer la nuit. La plupart des postes d’éclusage ont des installations sanitaires et de camping. Des terrains de camping privés et des parcs provinciaux jalonnent aussi la voie navigable. On y trouve en outre de nombreux hôtels et gîtes qui hébergent les voyageurs du canal.

Chaque hiver, un tronçon de 7,8 km du canal Rideau est transformé pour devenir la plus grande patinoire au monde. La patinoire du canal Rideau sillonne la ville d’Ottawa, du lac Dow au centre-ville, pour s’arrêter à quelques pas des édifices du Parlement. Il s’agit sans contredit de l’une des destinations touristiques hivernales des plus recherchées dans la capitale nationale.

Fait intéressants

Le plus long tronçon sans écluse de la rivière est le « Long Reach », qui s’étire sur 39 km entre Manotick et Burritt’s Rapids. Un ensemble de huit écluses relie la rivière des Outaouais au canal Rideau en soulevant ou en abaissant les bateaux sur une hauteur de 24 m!

Gestionnaires de rivières

Cette voie navigable du Réseau des rivières du patrimoine canadien est gérée par Parcs Canada en tant que lieu historique national. L’Office de la protection de la nature de la vallée de la Rideau (OPNVR – site en anglais) contribue elle aussi à la gestion de cette voie navigable.

Découvrir plus

Désignation

La voie navigable Rideau, qui fait 202 km de long, a été désignée en 2000 pour ses valeurs culturelles et récréatives exceptionnelles. Cette voie navigable contient une chaîne de lacs, de rivières et de canaux qui relient Ottawa à Kingston, de la rivière des Outaouais au lac Ontario.

Histoires de réussite

Amélioration de l’accès à une voie navigable urbaine 

Rideau canal crab winch

En mai 2016, Parcs Canada, en partenariat avec la Commission de la capitale nationale, a installé, dans le cadre d’un projet pilote estival, une série de quais flottants le long de la voie navigable Rideau afin de créer des points d’accès pour les canoteurs et les kayakistes. Ce projet fait partie d’un investissement dans de nouveaux éléments d’infrastructure et dans la remise en état des murs, des quais, des ponts et des écluses du canal.

La voie navigable Rideau, qui fait partie du Réseau des rivières du patrimoine canadien depuis 2000, parcourt 202 km de lacs, de rivières et de canaux entre Kingston et Ottawa. Il s’agit d’une destination récréative très fréquentée par les amateurs de canot, de kayak et de navigation de plaisance. La voie navigable possède également une riche histoire : on y emploie toujours des mécanismes d’origine installés au milieu du XIXe siècle, notamment 47 treuils à patins. Le canal Rideau a par ailleurs été désigné site du patrimoine mondial par l’UNESCO.

Découvrir une ville depuis ses cours d’eau

Avant le projet pilote, les embarcations non motorisées ne jouissaient que d’un accès limité à la voie navigable puisqu’il n’existait aucune rampe de mise à l’eau à leur disposition au centre-ville d’Ottawa.

Dès juin 2016, deux nouveaux quais ont été installés pour l’été le long de la voie navigable, ce qui améliore l’accès pour les utilisateurs récréatifs du cours d’eau et favorise la pratique de nouveaux sports aquatiques comme la planche à rame. Le premier quai se trouve au ruisseau Patterson, dans le quartier Glebe, et le second dans le Vieux Ottawa-Est. Il s’agit d’un de plusieurs nouveaux points d’accès qui pourraient être aménagés sur la voie navigable entre Kingston et Ottawa.

Lors du dévoilement du quai du ruisseau Patterson, la députée fédérale d’Ottawa-Centre, Catherine McKenna, également ministre de l’Environnement et du Changement climatique ainsi que ministre responsable de Parcs Canada, s’est jointe à des membres d’associations communautaires locales et à des résidents des quartiers adjacents au Rideau pour naviguer en flottille dans le centre-ville.  Ces pagayeurs, comme beaucoup d’autres amateurs de sports nautiques, pourront dorénavant utiliser plus facilement le canal Rideau.

Les pagayeurs du centre-ville peuvent également pratiquer leur passe-temps au superbe lac Dow, où a également lieu chaque année le festival des tulipes qui attire des milliers de touristes et de résidents des environs.

Rapprocher les Canadiens de la nature

L’aménagement de quais le long de la voie navigable Rideau est un bon exemple de mesure qui facilite l’accès aux cours d’eau pour les citadins. Lorsque les membres de la collectivité pagayeront le long de cette rivière du patrimoine canadien, ils pourront non seulement faire l’expérience de la nature en plein cœur de la capitale nationale, mais aussi découvrir l’histoire exceptionnelle de cette merveille d’ingénierie civile datant du XIXe siècle.

Ressources

titre type fichier
Rivière Rideau Rapport décennal 2002 – 2012 Archived / archive en anglais seulement Rapports décennaux PDF sur Rivière Rideau Rapport décennal 2002 – 2012

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Texte de la plaque

Les plaques des rivières du patrimoine canadien offrent un bref coup d’œil sur les raisons pour lesquelles une rivière a été désignée dans le système. Elles sont souvent situées à proximité de l'un de ses sites historiques importants et mettent en valeur certaines des valeurs naturelles, culturelles et récréatives les plus importantes de la rivière.

Voie navigable Rideau texte de la plaque

Voie navigable du canal Rideau - La voie navigable du canal Rideau s’étend sur 202 kilomètres, traversant une chaîne de lacs, de rivières et de canaux et reliant Smith Falls, le cœur du canal Rideau, à la ville historique de Kingston sur le lac Ontario et à Ottawa, capitale du Canada. Une promenade le long de la voie navigable du canal Rideau représente non seulement une excursion parmi certains des paysages les plus pittoresques de l’est de l’Ontario, mais aussi un voyage à travers l’histoire. Le lieu historique national du canal Rideau, cœur de la voie navigable du canal Rideau, a été construit entre 1826 et 1832. Il est le plus vieux canal continuellement en exploitation en Amérique de Nord. À l’origine, le canal avait été conçu pour défendre le Haut-Canada (aujourd’hui l ‘Ontario) et représentait une composante essentielle du système de défense. Il est rapidement devenu une route pour le commerce local et les luxueux navires à vapeur. Le canal Rideau est considéré comme étant une des plus grande réalisations techniques du XIXe siècle; 31 écluses hissent les embarcations de 83 mètres à partir de la rivière des Outaouais jusqu'à la hauteur des terres de Newboro, au sud, sur le lac Upper Rideau et 14 écluses leur permettent de descendre sur le lac Ontario, à Kingston. La tradition des ponts tournants et celle d’ouvrir et de fermer les écluses à la manivelle demeurent encore aujourd’hui à la plupart des postes d’éclusage, bien que l’on puisse voir ici une des quelques écluses du réseau actionnées électroniquement. Le long du canal Rideau, on peut admirer le mélange unique d’une faune sauvage, d’une vie rurale et d’un environnement urbain ainsi que du passé et du présent, de la nature et de la culture. La voie navigable du canal Rideau a été désignée rivière du Patrimoine canadien en témoignage de son importance en tant que trésor national. De ce fait, la bonne intendance de son environnement et sa gestion intelligente n’en seront qu’accentuées et l’intégrité de ses ressources uniques sera sauvegardée à jamais.