Toggle search bar

WxT Language switcher

Le Réseau des rivières du patrimoine canadien (RRPC)est le programme national visant à reconnaître, à mettre en valeur et à préserver les valeurs naturelles, culturelles et récréatives de 40 rivières d’un bout à l’autre du Canada.

Créé en 1984, le RRPC est un modèle d’intendance, de collaboration et d’engagement, grâce auquel le gouvernement fédéral, les provinces et territoires, les collectivités locales et les groupes d’intendance collaborent pour mieux faire connaître les rivières qui s’étendent sur plus de 10 000 kilomètres dans tout le pays. Nous travaillons à la gestion à long terme de nos rivières pour le bénéfice et le plaisir des Canadiens, maintenant et à l'avenir.  Au RRPC nous racontons l’histoire de nos rivières… l’histoire de notre pays. Nous reconnaissons l’importance qu’elles revêtent pour les populations autochtones, les explorateurs, les voyageurs et les pionniers, l’industrie et l’économie, ainsi que pour nos paysages naturels.

RRPC carte du système juillet 2019

 

Vision

Notre vision correspond à un réseau de rivières du patrimoine canadien qui sert de modèle d’intendance — un modèle qui incite la société à apprécier le patrimoine des rivières et des collectivités riveraines, parce qu’elles sont des éléments essentiels de l’identité, de la santé et de la qualité de vie.

Huit principes qui reflètent l’esprit du Réseau des rivières du patrimoine canadien sont au cœur du présent plan stratégique. Ces principes font partie intégrante de tous les aspects du Réseau et sont indispensables à la mise en œuvre du plan.

Principes

  • Reconnaissance : Le RRPC souligne l’importance de certaines rivières en les désignant rivières du patrimoine canadien. La désignation ne confère aucun pouvoir législatif; les différentes administrations et les propriétaires des terres conservent leurs responsabilités et leurs pouvoirs de gestion.
  • Respect : Le RRPC respecte les droits et les préoccupations des collectivités, des propriétaires fonciers et des citoyens dans la mise en candidature, la désignation et la gestion des rivières du patrimoine. Tous les Canadiens profitent du privilège d’accéder au patrimoine fluvial canadien et de le célébrer : les rivières appartiennent à tout le monde.
  • Réconciliation : Le RRPC reconnaît les droits et les intérêts des peuples autochtones et honore les liens uniques qui existent entre eux et les rivières. Il fait la promotion d’un dialogue respectueux et offre des occasions aux citoyens autochtones et non autochtones de travailler conjointement vers l’atteinte des objectifs communs.
  • Participation bénévole : Le RRPC est une fiducie d’intérêt public. Les citoyens locaux font la promotion du programme et prennent soin de leurs rivières; les mesures prises partent de la collectivité. Les gouvernements fournissent appui et conseils.
  • Leadership : Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux sont fermement engagés dans le RRPC. Les partenaires appuient la promotion du Réseau, la surveillance constante des rivières désignées, de même que l’exploitation et la gestion à long terme des rivières du patrimoine dans leur territoire.
  • Collaboration et partenariats : Le Réseau des rivières du patrimoine canadien s’emploie à sensibiliser, à inspirer et à faire participer la population canadienne pour qu’elle s’approprie le patrimoine fluvial canadien et contribue à sa préservation. L’éducation, la sensibilisation et l’action sont indispensables à une intendance fructueuse et à une saine gestion des rivières.
  • Intégrité : Les cours d’eau du réseau sont désignés et gérés dans le respect des lignes directrices établies par la Commission des rivières du patrimoine canadien. Le RRPC privilégie une multitude de systèmes de connaissances.
  • Durabilité : Le RRPC reconnaît que des cours d’eau en santé sont indispensables à la vie sur terre. Une gestion efficace et globale des rivières permet de veiller à ce qu’elles offrent un éventail d’avantages écologiques et sociaux aux générations actuelles et futures.

OBJECTIFS ET PRIORITÉS

Au départ, l’objectif principal du programme était de créer un réseau complet et représentatif du riche patrimoine fluvial du Canada. Au cours de la dernière décennie, des travaux importants ont été réalisés en ce sens et le RRPC a évolué en un programme pancanadien de grande valeur.

Les nouvelles priorités pour 2020-2030 illustrent bien cette évolution, de même que celle des besoins et des attentes des participants au programme.

Priorité 1 : Faire avancer la réconciliation avec les peuples autochtones par l’entremise du programme des rivières du patrimoine canadien

Il existe de nombreux domaines où les intérêts des peuples autochtones et les priorités du programme des rivières du patrimoine canadien peuvent se croiser. Nous nous engageons à veiller à ce que les perspectives et les valeurs autochtones soient correctement intégrées dans tous les aspects du programme. 

Priorité 2 : Renforcer le Réseau de rivières du patrimoine canadien

Le succès du programme du Réseau repose en grande partie sur notre réseau de gestionnaires des rivières, de groupes d’intendance et de collectivités locales, tous passionnés pour leur travail. En fournissant de meilleurs outils et un meilleur soutien pour faciliter l'engagement avec ces groupes, nous veillerons à ce que leurs idées et leurs expériences soient entendues et développées. 

Priorité 3 : Exceller dans la gestion et la conservation des rivières

La désignation d’une rivière du patrimoine canadien par le programme du Réseau permet de reconnaître l’engagement d’une collectivité à son égard et l’importance qu’elle accorde à sa préservation. Nous contribuons à ce que les efforts de gestion et de conservation soient appuyés par une surveillance régulière et des recherches scientifiques, ainsi que par l'intégration des traditions autochtones et du savoir-faire locale. 

Priorité 4 : Faire participer les Canadiens à la mise en valeur et à l’intendance des rivières du patrimoine

Le Réseau des rivières du patrimoine canadien a un rôle à jouer dans la mise sur pied d’un solide réseau de soutien à l’égard des rivières nationales. D’ici 2030, les avantages et les possibilités associés à la désignation de rivières au sein du Réseau de rivières du patrimoine canadien seront bien compris, et la conservation et la mise en valeur des rivières du patrimoine canadien ainsi que d’autres rivières d’un bout à l’autre du Canada bénéficieront d’un large appui.

 

Hautes herbes de rivière et autres éléments de la flore aquatique visibles en surface, dans la voie navigable Rideau

Responsables

Le Réseau des rivières du patrimoine canadien est constitué de groupes qui jouent tous un rôle important dans l’administration et la prestation de son programme : 

Organismes de gouvernance

 

Organigramme illustrant les relations entre les organismes de gouvernance du RRPC

Rôles et responsabilités

La Commission des rivières du patrimoine canadien :
  • Favoriser les relations avec les gestionnaires de rivière de leur territoire;
  • Examiner les demandes de mise en candidature de rivières pour s’assurer qu’elles répondent aux critères établis par la Commission pour une désignation au sein du RRPC.
  • Assurer la liaison avec le membre représentant leur territoire au Comité de planification technique pour les questions liées à l’exécution du programme du RRPC sur le territoire en question.
La Rôle du Comité exécutif :
  • Traiter à l’échelle nationale les questions opérationnelles et les politiques qui ne sont pas censées nécessiter l’intervention de la Commission tout entière.
  • Élaborer des présentations pour les réunions de la Commission ou établir et présenter une position à la Commission pour discussion et décision finale.
  • Préparer un budget, avec l’appui des services de secrétariat de Parcs Canada et le membre représentant Parcs Canada à la Commission des rivières du patrimoine canadien, pour examen et décision par celle-ci à sa réunion du printemps.
  • Surveiller le budget et les dépenses et prendre des décisions sur toute réaffectation de fonds ou d’écarts dans les affectations budgétaires, comme le décrit l’appendice B.
  • Guider les activités et les plans de travail de la fonction de secrétariat de Parcs Canada et du Comité de planification technique, et encadrer la mise en œuvre des décisions de la Commission.
Fonction de secrétariat de l'Agence Parcs Canada :
  • Préparation des documents d’information et des procès‑verbaux de toutes les réunions de la Commission et du Comité exécutif.
  • Dépôt des documents définitifs auprès de la Commission.
  • Gestion de l’information et inventaire des fichiers du programme, principalement les documents de mise en candidature et de désignation, les rapports annuels et décennaux de surveillance, les procès‑verbaux et les points de décision des réunions de la Commission.
  • Tenue à jour des coordonnées des membres de la Commission et du Comité de planification technique ainsi que des gestionnaires de rivières et des groupes d’intendance de rivières.
  • Formulation de conseils à l’intention de la Commission et du Comité exécutif, au besoin, concernant les politiques, les précédents et les dossiers qui sont pertinents pour la prise de décisions.
  • Préparation de contrats, d’accords de contribution et d’autres documents et mécanismes financiers.
  • Leadership dans la gestion quotidienne des projets et produits de communication du programme national, y compris le site Web chrs.ca, les médias sociaux, les expositions, les bulletins de nouvelles ou tout autre projet ou produit assigné par la Commission ou requis pour une cérémonie de désignation.
  • Participation aux réunions du Comité de planification technique en qualité de conseiller, au besoin.
Le Comité de planification technique :
  • Prestation de soutien et de conseils à l’intention de la Commission concernant la mise en candidature, la désignation et la surveillance de rivières du patrimoine canadien. Le but de cette responsabilité est de préserver l’intégrité du Réseau.
  • Élaboration de politiques, de stratégies, d’outils et d’autres produits pour appuyer les objectifs du programme. Le but de cette responsabilité est d’assurer la gestion efficiente et efficace des rivières du patrimoine canadien.
  • Élaboration et mise en œuvre continues de la stratégie de mobilisation des groupes d’intendance de rivières. Le but de cette responsabilité est de renforcer et de soutenir la vision du programme, telle que décrite dans la Charte du Réseau des rivières du patrimoine canadien.
Les gestionnaires de rivières :

Une ou plusieurs personnes nommées par l’organisme de gestion pour assumer les responsabilités de gestion quotidienne et de surveillance.