Toggle search bar

WxT Language switcher

Rivière Soper

Kuujuaq

Désignée


Province
Nunavut
Parks
Réserve de park territorial Katannilik, NU
Length
248km

Carte de l'histoire

Chaque carte narrative d’une rivière du patrimoine canadien comporte diverses représentations visuelles de données géospatiales, du texte, des photos, des vidéos et des liens externes.

Voir la carte
ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ   |   Cette page est disponible en Inuktitut

Patrimoine naturel

L’une des principales raisons de la désignation de la rivière Soper au RRPC et de ses deux affluents, les rivières Livinstone et Joy, est la nature exceptionnelle de son paysage. Le métamorphisme intense remontant à 1 740 millions d’années et la formation de nombreux plis dans le substrat composé surtout de granite sont à l’origine d’un panorama géologique complexe dans le bassin de la rivière Soper. Des intrusions de graphite, de grenat, de stéatite (pierre à savon) et de quartzite ajoutent à l’attrait du paysage de cette rivière du patrimoine.

Le microclimat plus chaud qui règne dans la vallée de la rivière et les basses eaux créent des milieux humides. Des espèces végétales particulières bordent la rivière, telles que la sphaigne et la saxifrage jaune des montagnes, ainsi que des peuplements de saules exceptionnels, qui atteindront jusqu’à 3,6 mètres de haut. La vallée attire aussi une concentration inhabituelle d’animaux, comme le lemming et la buse pattue.

Patrimoine culturel

Connue localement comme la Kujiuuak, ou « grosse rivière », la rivière Soper possède une longue histoire d’utilisation traditionnelle de ses eaux et d’habitation riveraine. La rivière et la région Kimmirut renferment plusieurs sites d’habitation qui remontent à aussi loin que la période pré-Dorset, il y a 4 000 ans. La vallée de la rivière servait de grand corridor pour voyager vers l’intérieur des terres, reliant la côte au lac Amadjuaq et d’autres points de rendez-vous au centre de l’île de Baffin.

Les contacts entre les Inuits et les Européens ont augmenté après la création de la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1670. Les marchands de fourrures et les explorateurs européens ont commencé à affluer dans la région, puis ce fut au tour des baleiniers américains et écossais de visiter le détroit Hudson à la recherche de baleines boréales. Au cours des premières décennies des années 1900, un poste de traite de fourrures a été établi à Kimmirut (alors connu sous le nom de lac Harbour), et un certain nombre d’entreprises minières ont pris la relève de l’industrie de la chasse à la baleine qui périclitait.

Patrimoine récréatif

La région de la rivière Soper offre des activités récréatives variées qui conviendront à toute une gamme de visiteurs. Il est possible de pratiquer le canot, le kayak et la descente en radeau pneumatique sur le parcours de la rivière au sud du mont Joy. Les terrasses sablonneuses le long de la rivière offrent de nombreux emplacements de camping très pratiques pour ceux qui descendent la rivière. La pêche à l’omble de l’Arctique dans la rivière et à la morue du Groenland dans le lac Soper est une activité populaire.

La randonnée pédestre dans la vallée et sur les terrains plus élevés fait traverser aux visiteurs une diversité de paysages. La végétation d’une luxuriance inhabituelle dans la vallée de la rivière, le grand nombre d’animaux et les chutes s’ajoutent aux paysages grandioses et aux tapis de fleurs sauvages pour faire de la vallée un endroit de prédilection pour la photographie et des excursions en nature sauvage.

Une route terrestre entre Iqaluit et Kimmirut comprend plusieurs abris le long de la rivière Soper. La route peut être parcourue en motoneige et en traîneau à chiens pendant l’hiver.

Fait intéressants

Un petit gisement de lapis-lazuli (pierre précieuse de bleue) se trouve dans la vallée de la rivière – il s’agit de l’un des rares gisements de cette pierre dans le monde.

Gestionnaires de rivières

La rivière Soper est gérée conjointement par plusieurs partenaires de la collectivité coordonnés par Parcs territoriaux et endroits spéciaux du ministère de l’Environnement du Nunavut.

Découvrir plus

Désignation

La rivière Soper, située sur la péninsule Meta Incognita, au sud de l’île de Baffin, a été désignée au Réseau des rivières du patrimoine du Canada en 1992 pour la richesse de son patrimoine naturel, son importance culturelle pour les Inuits et pour les activités récréatives exceptionnelles qu’elle offre aux visiteurs.

Le tronçon désigné au Réseau des rivières du patrimoine du Canada couvre pratiquement l’entièreté des 2 500 km2 du bassin de drainage de la rivière Soper et de ses deux principaux affluents, la rivière Livingstone et la rivière Joy. Le tronçon en amont de ce territoire désigné est protégé par le parc territorial Katannilik, ce qui signifie « lieu des chutes ».

Les partenaires

  • Qikiqtani Inuit Association et Nunavut Tunngavik Incorporated

Ressources

titre type fichier
Rivière Soper Rapport décennal 1992 – 2002 Archived / archive en anglais seulement Rapports décennaux PDF sur Rivière Soper Rapport décennal 1992 – 2002

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Texte de la plaque

Les plaques des rivières du patrimoine canadien offrent un bref coup d’œil sur les raisons pour lesquelles une rivière a été désignée dans le système. Elles sont souvent situées à proximité de l'un de ses sites historiques importants et mettent en valeur certaines des valeurs naturelles, culturelles et récréatives les plus importantes de la rivière.

Rivière Soper texte de la plaque

La rivière Soper - Se frayant un chemin à travers un paysage accidenté, la rivière Soper fut, pendant 4,000 ans, une voie de communication majeure pour les Inuit du sud de l’île de Baffin et pour leurs prédécesseurs. Au lac Soper, l’omble arctique et l’ogac abondent, alors que la vallée abrite lagopèdes, lièvres arctiques et caribous – tous des éléments importants du régime alimentaire des Inuit. Cette relation entre les Inuit et la terre est reproduite fidèlement par les sculptures en saponite qui font la renommée mondiale des artisans Inuit de Lake Harbour. Ainsi baptisée en l’honneur du biologiste Dewey Soper, la rivière Soper, d’une longeur de 108 km, apporte au Réseau de rivières du patrimoine canadien une vallée fluviale arctique dont la végétation est étonnamment luxuriante, outre des exemples remarquables de la variété des paysages du sud de l’île de Baffin, et des occasions uniques d’apprécier le patrimoine récréatif et culturel de cette région.