Sainte-Croix

Sainte-Croix

St. Croix

Patrimoine naturel

La désignation met en évidence le fait que la rivière Sainte-Croix offre une représentation de la géologie du Canada atlantique, de ses espèces végétales rares, de l’habitat du pygargue à tête blanche et du balbuzard pêcheur, et des importants gisements fossilifères à l’échelle de la province.

Patrimoine culturel

Le lien millénaire de la Sainte-Croix avec les Premières Nations contribue à sa désignation comme rivière du patrimoine canadien. Les Passamaquoddys et d’autres Premières Nations ont vécu le long de la rivière pendant plus de 4 000 ans.

L’histoire remarquable de la rivière comprend aussi le premier établissement européen en Amérique du Nord, au nord de la Floride, soit celui de l’île Sainte-Croix (à l’embouchure de la rivière) par Samuel de Champlain en 1604.

La désignation reconnaît aussi l’association de la rivière avec l’industrie du bois d’œuvre au 19e et au début du 20e siècle, ainsi qu’avec le déploiement du chemin de fer dans la région.

Patrimoine récréatif

La rivière Sainte-Croix est reconnue pour offrir des expériences d’excursions en nature sauvage facilement accessibles pour les pagayeurs et les pêcheurs de tous les niveaux de compétence. On trouve des sites de camping tout au long de la rivière.

La rivière se situe à la frontière internationale du Canada, par le Nouveau-Brunswick, et des États-Unis, par le Maine. Depuis 2001, la règle du camping en un seul pays est en vigueur, de sorte que les pagayeurs ne peuvent mettre pied à terre que dans le pays où ils commencent et terminent leur périple. On leur conseille de se familiariser avant leur départ avec les exigences canadiennes et américaines en matière de déclaration maritime.

Qui gère la rivière?

La rivière est gérée par la Commission internationale de la rivière Sainte-Croix (CIRSC), avec l’appui de la province du Nouveau-Brunswick. La CIRSC gère la voie navigable en vertu d’un plan directeur convenu entre les deux pays. Consultez le site Web (en anglais seulement) de la CIRSC pour en savoir plus sur la Commission et sur la rivière Sainte-Croix.

Faits intéressants

Les noms des sites de camping et les « rides » (soit les bûches et les cercles qui demeurent sur le lit de la rivière) témoignent de la riche histoire de la rivière relative à l’industrie du bois d’œuvre. Le voyageur à l’œil aiguisé peut déceler les bornes d’arpentage d’origine qui marquent la frontière canado-américaine.

Lire aussi l’histoire de réussite associée à cette rivière : La rivière Sainte-Croix – Un modèle de coopération internationale.

Photos