Soper

Soper

soper river

Patrimoine naturel

L’une des principales raisons de la désignation de la rivière Soper au RRPC et de ses deux affluents, les rivières Livinstone et Joy, est la nature exceptionnelle de son paysage. Le métamorphisme intense remontant à 1 740 millions d’années et la formation de nombreux plis dans le substrat composé surtout de granite sont à l’origine d’un panorama géologique complexe dans le bassin de la rivière Soper. Des intrusions de graphite, de grenat, de stéatite (pierre à savon) et de quartzite ajoutent à l’attrait du paysage de cette rivière du patrimoine.

Le microclimat plus chaud qui règne dans la vallée de la rivière et les basses eaux créent des milieux humides. Des espèces végétales particulières bordent la rivière, telles que la sphaigne et la saxifrage jaune des montagnes, ainsi que des peuplements de saules exceptionnels, qui atteindront jusqu’à 3,6 mètres de haut. La vallée attire aussi une concentration inhabituelle d’animaux, comme le lemming et la buse pattue.

Patrimoine culturel

Connue localement comme la Kujiuuak, ou « grosse rivière », la rivière Soper possède une longue histoire d’utilisation traditionnelle de ses eaux et d’habitation riveraine. La rivière et la région Kimmirut renferment plusieurs sites d’habitation qui remontent à aussi loin que la période pré-Dorset, il y a 4 000 ans. La vallée de la rivière servait de grand corridor pour voyager vers l’intérieur des terres, reliant la côte au lac Amadjuaq et d’autres points de rendez-vous au centre de l’île de Baffin.

Les contacts entre les Inuits et les Européens ont augmenté après la création de la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1670. Les marchands de fourrures et les explorateurs européens ont commencé à affluer dans la région, puis ce fut au tour des baleiniers américains et écossais de visiter le détroit Hudson à la recherche de baleines boréales. Au cours des premières décennies des années 1900, un poste de traite de fourrures a été établi à Kimmirut (alors connu sous le nom de lac Harbour), et un certain nombre d’entreprises minières ont pris la relève de l’industrie de la chasse à la baleine qui périclitait.

Patrimoine récréatif

La région de la rivière Soper offre des activités récréatives variées qui conviendront à toute une gamme de visiteurs. Il est possible de pratiquer le canot, le kayak et la descente en radeau pneumatique sur le parcours de la rivière au sud du mont Joy. Les terrasses sablonneuses le long de la rivière offrent de nombreux emplacements de camping très pratiques pour ceux qui descendent la rivière. La pêche à l’omble de l’Arctique dans la rivière et à la morue du Groenland dans le lac Soper est une activité populaire.

La randonnée pédestre dans la vallée et sur les terrains plus élevés fait traverser aux visiteurs une diversité de paysages. La végétation d’une luxuriance inhabituelle dans la vallée de la rivière, le grand nombre d’animaux et les chutes s’ajoutent aux paysages grandioses et aux tapis de fleurs sauvages pour faire de la vallée un endroit de prédilection pour la photographie et des excursions en nature sauvage.

Une route terrestre entre Iqaluit et Kimmirut comprend plusieurs abris le long de la rivière Soper. La route peut être parcourue en motoneige et en traîneau à chiens pendant l’hiver.

Qui gère la rivière?

La rivière Soper est gérée conjointement par plusieurs partenaires de la collectivité coordonnés par Parcs territoriaux et endroits spéciaux du ministère de l’Environnement du Nunavut.

Faits intéressants

Un petit gisement de lapis-lazuli (pierre précieuse de bleue) se trouve dans la vallée de la rivière – il s’agit de l’un des rares gisements de cette pierre dans le monde.

Photos