Missinaibi

Missinaibi

_mg_4984_web_doug_hamilton_missinaibi_sharb

Patrimoine naturel

Le bassin hydrographique de la Missinaibi couvre 86 500 hectares à partir de sa source – à 100 km du lac Supérieur, dans les hautes terres de l’Abitibi et les basses terres de la baie James – jusqu’à son embouchure dans la baie James. L’éloignement protège ses caractéristiques naturelles des aléas de l’aménagement.

Les formations rocheuses de la Missinaibi racontent 2 500 ans d’histoire du Bouclier canadien qui s’exprime de façon saisissante dans les chutes Thunderhouse et Split Rock. La tourbière oligotrophe à côtes de Peterbell est l’habitat d’une foule de végétaux, d’oiseaux et de mammifères. Un troupeau de wapitis introduit en 1933 erre en liberté sur les berges de la rivière.

Patrimoine culturel

Pendant 140 ans aux 18e et 19e siècle, la rivière Missinaibi a été une route essentielle à la traite des fourrures en reliant Moose Factory au lac Supérieur. Des postes de traite avaient été construits en maints emplacements par la Compagnie de la Baie d’Hudson et la Compagnie du Nord-Ouest qui se faisaient concurrence, notamment au lac Brunswick, au lac Missinaibi et à Wapiscogamy House. Au fil du déclin de la traite des fourrures, le chemin de fer mena à l’établissement de pionniers et de villages. Vinrent ensuite les compagnies minières et forestières dont plusieurs sont encore actives dans la région.

Patrimoine récréatif

La pêche est excellente dans le réseau de la Missinaibi, et le parc provincial du lac Missinaibi y donne accès très facilement. On y pêche le grand brochet, le doré jaune, l’achigan à petite bouche, l’esturgeon et la truite mouchetée.

La Missinaibi pose un défi pour les adeptes du voyage et de la pagaie en milieu sauvage. Les points d’accès sont peu nombreux, il n’y a aucun service et les conditions sont difficiles. Par contre, cette voie de canotage est relativement sûre de juin à septembre pour les plus habiles et les plus expérimentés. L’endroit offre une expérience extraordinaire de l’arrière-pays dans le Nord de l’Ontario.

On peut trouver des renseignements sur les routes de canotage et des suggestions d’excursions sur le site de Parcs Ontario.

Qui gère la rivière?

La rivière est gérée par la Province de l’Ontario en tant que parc provincial.

Faits intéressants

Les pictogrammes que l’on retrouve à la pointe Fairy sur le lac Missinaibi comptent parmi les plus importants vestiges archéologiques préeuropéens en Ontario.

Photos