Kicking Horse

Kicking Horse

skier_on_cathedral_glacier_overlooking_the_wapta_icefield._both_headwaters_of_teh_kicking_horse_river._photo_by_parks_canada_k_shroeder

Patrimoine naturel

La Kicking Horse suit son cours dans un environnement montagneux exceptionnel au Canada, le parc national Yoho. Son bassin hydrographique renferme des éléments qui témoignent de l’évolution terrestre sur une période de 600 à 800 millions d’années. Le tronçon de la rivière visé par la désignation au Réseau des rivières du patrimoine canadien consiste en un tronçon de 49 km du cours supérieur à l’intérieur des limites du parc national Yoho, ainsi qu’en la rivière Yoho de 18,5 km, qui est l’affluent principal en amont de la Kicking Horse.

En langue crie, le mot « yoho » sert à exprimer l’étonnement et l’émerveillement, et ce mot convient bien pour décrire le paysage spectaculaire fait d’immenses champs de glace et de pics montagneux comptant parmi les plus hauts sommets des Rocheuses canadiennes. Des canyons, des gorges, des falaises et des pentes d’avalanche tout aussi impressionnants les uns que les autres ajoutent aux splendeurs du paysage. La rivière est ponctuée de rapides turbulents, de chutes et de cours d’eau entrecroisés dont les méandres sillonnent les vallées. La rivière traverse une vaste chaîne de montagnes, dont 28 dépassent les 2 900 mètres. Les spectaculaires chutes Takakkaw tombent d’une hauteur de 254 mètres du glacier Daly à la rivière Yoho.

Patrimoine culturel

Le col Kicking Horse fut choisi comme tracé pour le passage du premier chemin de fer transcontinental du Canada, le Canadien Pacifique, et plus tard de la route Transcanadienne. Le col de la rivière été exploré en 1858 par sir James Hector, un membre de l’expédition Palliser à la recherche de la meilleure voie de transport pour traverser les Rocheuses. Il devint le tracé principal permettant au chemin de fer de franchir la ligne de partage des eaux. C’est aussi le lieu de hauts faits du génie canadien avec la construction des tunnels en spirale de 2,5 km percés dans le roc au début des années 1900 afin de contourner les pentes raides de la vallée. La rivière elle-même est liée depuis longtemps aux efforts de conservation du Canada, comme en témoigne la création du parc national Yoho en 1886.

Patrimoine récréatif

La rivière Kicking Horse est facile d’accès pour les visiteurs. Sur les 2,5 millions de visiteurs qui passent par le parc national Yoho chaque année, la plupart profitent surtout des points de vue, des aires de pique-nique et des panneaux d’interprétation qui jalonnent la Transcanadienne, ainsi que les routes de la vallée Yoho et du lac Emerald. Les chutes Takkakaw, le pont naturel et les chutes Wapta sont des endroits recherchés le long de la rivière. Un large éventail d’activités de plein air est aussi offert au parc national Yoho, notamment le canot, le kayak, la descente en eau vive, la randonnée pédestre, le camping et la pêche.

Qui gère la rivière?

La rivière Kicking Horse est gérée par Parcs Canada. Le tronçon désigné coule dans les limites du parc national Yoho.

Faits intéressants

La rivière et son col ont été nommés en souvenir d’un accident qui est arrivé au docteur James Hector. Ce dernier a été rué par un cheval de somme lorsqu’il voyageait avec la célèbre expédition Palliser.

Photos