Clearwater

Clearwater

imgp1497_2-321_skull_canyon_clearwater_river

Patrimoine naturel

La rivière Clearwater coule vers l’ouest à partir de son cours supérieur, dans le lac Broach, au Nord-Ouest de la Saskatchewan, vers sa confluence avec la rivière Athabasca, près de Fort McMurray, en Alberta. La Clearwater est, comme l’évoque son nom, une rivière non polluée, aux eaux limpides; elle coule dans un décor demeuré intact, remarquable pour sa beauté sauvage. Traversant deux zones géologiques distinctes, la rivière change d’aspect selon la nature de la roche-mère. Le tronçon supérieur dévale les escarpements précambriens par une succession de chutes, tourbillonnant dans des rapides parsemés de blocs rocheux, puis s’encaissant dans des gorges. Le cours inférieur, quant à lui, gagne en largeur à mesure qu’il pénètre dans les plaines intérieures, se perdant en méandres parmi des îles et des flèches de sable.

La caractéristique la plus exceptionnelle de la rivière est l’immense vallée glaciaire profonde qui se trouve dans la partie inférieure de la rivière; mais d’autres formations géologiques sont aussi intéressantes, tels les dépôts glaciaires le long du corridor de la vallée, où des gorges sont profondément taillées dans les roches sédimentaires.

Patrimoine culturel

La Clearwater a servi les communautés humaines bien avant l’arrivée des Européens, pendant près 6 000 ans. Les premiers contacts entre les Premières Nations et les Européens se sont produits au 18e siècle, après que Peter Pond ait utilisé le portage de Methye de 19 km en 1778. Une plaque de commémoration historique rappelle l’importance du portage qui a été un maillon terrestre de la route Churchill-Clearwater-Athabasca, entre le lac La Loche et la rivière Clearwater, utilisé pour éviter la portion supérieure précambrienne de la Clearwater qui pose maints défis.

Pendant l’exploration européenne et la traite de fourrures du 18e siècle, des personnalités telles que David Thompson, sir Alexander Mackenzie, Peter Pond, sir John Franklin et sir George Simpson ont tiré profit de cette route relativement rapide d’exploration et de commerce vers l’Ouest.

La compétition au sein des Premières Nations, qui agissaient à titre de guides et de fournisseurs dans la traite des fourrures, a causé d’importants changements dans les territoires autochtones à cette époque. Les Dénés (Chipewyan) ont d’abord déplacé le peuple Dané-zaa (Indiens Castors) qui ont à leur tour été déplacés par les Cris. Les Métis ont aussi joué un rôle important le long de la rivière pendant la traite des fourrures. La communauté de Fort McMurray a été construite en 1870 pour faciliter le transport sur le portage Methye.

Patrimoine récréatif

La valeur récréative de la Clearwater réside surtout dans la possibilité qui s’offre aux visiteurs de pratiquer le canotage de longue distance en milieu sauvage et le camping dans une région inaltérée d’une beauté remarquable. Compte tenu de la diversité de ses caractéristiques naturelles, qui réunissent pratiquement toutes les conditions fluviales (rapides d’eaux vives, gorges et canaux étroits, larges méandres, parsemés d’îles et de flèches de sable), de son isolement et de son accès limité, la rivière convient surtout aux canoteurs chevronnés qui veulent mettre leurs aptitudes à l’épreuve.

Qui gère la rivière?

Le ministère du Tourisme, des Parcs de la Culture et des Sports de la Saskatchewan et le ministère de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta (en anglais seulement) sont tous deux responsables de la gestion de la rivière Clearwater auprès du Réseau des rivières du patrimoine canadien pour leur province respective. La rivière est protégée par le parc provincial de la rivière Clearwater (en anglais seulement) en Saskatchewan et le comité de la rivière Clearwater s’occupe de la gestion de la désignation en Alberta.

Faits intéressants

Trois pictogrammes présentant le plus grand intérêt sont situés dans la partie supérieure de la rivière Clearwater en Saskatchewan, entre les lacs Lloyd et Careen. Ces peintures, des symboles et des formes rougeâtres, sont peintes sur des surfaces rocheuses verticales et sont parmi les manifestations du genre les plus au nord et à l’ouest jamais documentées à ce jour en Saskatchewan.

Photos