Bay du Nord

Bay du Nord

cowichan_r-fishing

Patrimoine naturel

La beauté visuelle de la rivière Bay du Nord est extraordinaire, sauvage et spectaculaire. L’écorégion des landes maritimes et l’écorégion forestière de l’ouest de Terre-Neuve sont représentées sur le territoire de la rivière Bay du Nord. Ces écorégions se caractérisent par des lacs, des tourbières basses et hautes, des landes, des forêts et des montagnes, principalement issus de l’ère des glaciations, dont les traces sont évidentes par les stries et les blocs erratiques. Au mont Sylvester, un drumlin rocheux domine la partie supérieure de la Bay du Nord.

Dans ses parties inférieures, la rivière cascade d’un affleurement de 20 mètres vers une vallée profondément encaissée à Smokey Falls, avant de serpenter dans la vaste vallée créée par la faille Hermitage. Cette faille, formée il y a quelque 120 millions d’années, a été créée au moment de la collision entre l’Europe, l’Afrique du Nord et l’Amérique du Nord. Elle contient des rochers que l’on croit être vieux de plus de 600 millions d’années. À son embouchure, la rivière coule vers un large delta surélevé.

La harde de caribous la plus importante de Terre-Neuve, la harde Middle Range, hiverne et met bas dans le bassin hydrographique de la rivière Bay du Nord. La réserve naturelle Bay du Nord (en anglais seulement) contribue à protéger cet habitat pour le caribou, en particulier ses aires d’hivernage. Cette aire protégée est également bénéfique pour les autres espèces vivant sur l’île.

Patrimoine culturel

La rivière Bay du Nord n’a pas été désignée pour son patrimoine culturel; néanmoins, elle présente un patrimoine culturel intéressant et important. À l’instar de bien d’autres rivières du Réseau des rivières du patrimoine canadien (RRPC), la Bay du Nord était une route de transport empruntée par les Premières Nations ainsi que les premiers explorateurs et colons européens. Un grand cairn, toujours en place, a été érigé en 1887 au sommet du mont Sylvester par James Howley durant son exploration de l’île. À l’embouchure de la rivière, la petite communauté isolée et abandonnée de Bay du Nord témoigne encore aujourd’hui de l’époque de la prospérité des industries de la pêche et du bois de sciage.

Patrimoine récréatif

La rivière Bay du Nord est sauvage, mais accessible, ce qui en fait le lieu idéal pour les adeptes de sports de pagaie en quête d’une expérience en milieu sauvage. La rivière elle-même, sa chaîne de lacs, ses affluents et l’estuaire offrent des expériences de canotage de longueurs variables et de différents niveaux de difficulté. Le parcours le plus apprécié fait 100 kilomètres de long, pour une aventure de 5 à 7 jours qui commence au lac Kepenkeck et qui nous amène vers le sud à travers plusieurs types de paysages fluviaux, pour terminer à Pool’s cove dans la baie Fortune, sur la côte sud de Terre-Neuve. Bien qu’il n’y ait aucun emplacement de camping officiel, les sites de camping sauvage abondent le long de la rivière.

Les possibilités de chasse et de pêche ne manquent pas dans le bassin de la rivière Bay du Nord. L’omble de fontaine et le saumon atlantique (formes d’eau douce et d’eau salée) nagent dans ces eaux. L’orignal, le caribou, le lagopède et le lièvre d’Amérique sont présents dans les forêts, les champs et les landes. La pêche et la chasse sont réglementées selon la saison et nécessitent un permis.

Les anciens sentiers de pêche et le village abandonné de Bay du Nord offrent la possibilité d’explorer à pied l’histoire et la beauté naturelle de la région. Le sommet du mont Sylvester est accessible par un sentier partant du lac Diamond. Les randonneurs seront récompensés par les points de vue spectaculaires sur les paysages naturels prisés pour la photographie.

Durant l’hiver, la raquette, le ski de fond, la motoneige et la pêche sur glace comptent parmi les activités (en anglais seulement) qu’il est possible de pratiquer le long de la rivière. Ces activités sont réglementées afin que les aires d’hivernage du caribou soient protégées dans la réserve faunique.

Qui gère la rivière?

La rivière Bay du Nord est gérée par la province de Terre-Neuve-et-Labrador (en anglais seulement). Le corridor fluvial désigné par le RRPC couvre environ 997 km2, dont environ 96 pour cent (960 km2) se trouvent au coeur de la réserve naturelle Bay du Nord et de la réserve faunique Middle Ridge. Les deux réserves assurent la protection du réseau fluvial et contribuent à préserver cette rivière et ses nombreux atouts pour le plus grand bonheur des générations à venir.

Faits intéressants

Le mont Sylvester a été nommé ainsi par William Epp Cormack en l’honneur de son guide micmac, Sylvester Joe, durant leur expédition de 1822 sur l’île de Terre-Neuve.

Photos